01.06.2020

Le CNG: toujours un bon plan malgré la crise

Nettement à l’avantage du gaz naturel en temps normal, le coût à l’usage d’une voiture CNG par rapport à son homologue à carburant traditionnel s’est amenuisé ces dernières semaines. La faute – si l’on peut dire – à des prix à la pompe en chute libre qui pourraient pousser certains acheteurs éventuels de voiture au CNG à reconsidérer leur achat. Pourquoi cela n’est-il pas une bonne idée ?

Les prix à la pompe sont aux plus bas depuis cette dernière décennie ces dernières semaine. La Covid-19 est passé par là, et les mesures de confinement prises aux quatre coins du monde qui réduisent fortement les déplacements ont drastiquement réduit la demande. Toutefois, ces prix ne resteront bas que tant que les facteurs favorables seront réunis. Les premiers signes de reprise économique autant que la moindre décision de l’OPEP peut à tout moment faire repartir les cours en bourse à la hausse… et les pompes suivront. N’étant pas issu du pétrole, le gaz naturel comprimé (CNG) connait des prix relativement stables, généralement compris entre 0,9 et 1€/kg. Et cela ne devrait pas varier sensiblement dans les mois à venir, garantissant de belles économies lorsque la situation exceptionnelle que nous connaissons se sera normalisée.

Vertus diverses
Mais surtout, l’achat d’un véhicule CNG ne doit pas être considéré sous le seul prisme de l’attrait financier. Il faut aussi prendre en compte ses avantages en matière de rejets polluants. Et là, le résultat est sans appel : pratiquement aucune particule fine et des rejets de CO2 en baisse de 80% par rapport à un moteur essence équivalent si le gaz utilisé est issu de la biométhanisation. Rappelons à ce titre que les véhicules fonctionnant au CNG ont accès aux LEZ (Low Emission Zone) de Bruxelles, Anvers et Gand à long terme. Cerise sur le gâteau, un moteur CNG se montre également moins sonore et moins vibrant qu’un moteur à carburant classique, améliorant de ce fait l’agrément de conduite.

Une offre en évolution
L’offre en matière de CNG s’élargit sans arrêt, avec un réseau qui dépasse aujourd’hui les 120 stations en Belgique, notamment sous l’impulsion du groupe Colruyt via sa filiale DATS24. Et quelques constructeurs continuent à proposer leurs nouveaux modèles en motorisation au gaz. C’est le cas de Skoda, qui vient d’ajouter les nouvelles Scala, Kamiq et Octavia (ainsi que le break Combi) à son offre, ou d’Audi dont les versions restylées des A4 Avant et A5 Sportback sont venues gonfler les rangs. Fiat continue de son côté à proposer les Panda, Fiorino et Ducato, tandis que l’importateur de la marque coréenne SsangYong propose également son excellent SUV Korando en CNG. Et dans les mois à venir, on devrait encore assister à l’arrivée de belles nouveautés comme les nouvelles Volkswagen Golf et Caddy ou encore la Seat Leon dans ses carrosseries berline et break. Et le groupe Volkswagen (VW, Seat, Skoda, Audi) ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, assurant proposer des modèles CNG encore au moins durant les deux prochaines décennies.

Nieuws Rijden op CNG