11.05.2019

Impact 2030 : « Le gaz reste indispensable dans un mix énergétique vert »

Ce week-end, L'Echo se penche sur l'avenir de notre marché énergétique dans le dossier Impact 2030. De plus en plus de partenaires se rangent derrière l'idée que nous ne pourrons réussir la transition énergétique que si nous combinons plusieurs solutions et sources d'énergie. La nécessité d'un mix énergétique durable, abordable et fiable est donc plus grande que jamais. « C'est justement pour cette raison que le gaz est et reste incontournable », affirme Steven Van Caekenberghe, General Manager de Gas.be.
 
Le potentiel du gaz en tant qu'énergie de transition grandit chaque jour. Le gaz permet par exemple de stabiliser les pics et les creux de sources d'énergie renouvelable dépendant des conditions météorologiques comme le soleil ou le vent. Le gaz en tant que source d'énergie est par ailleurs de plus en plus vert. « Le gaz vert est une alternative renouvelable de qualité qui ne nécessite pas d'investissements supplémentaires ni de modifications à l'infrastructure et aux applications existantes », indique Steven Van Caekenberghe à L'Echo. Des installations de biogaz et des stations d'épuration industrielles libérant du biogaz apparaissent également de plus en plus en Belgique pour produire de l'électricité verte.
 
Une capacité de stockage 600 millions de fois plus grande
Le gaz est aussi le vecteur idéal pour l'électricité renouvelable. Steven Van Caekenberghe : « Notre infrastructure gazière offre une capacité de stockage souterraine équivalente à 600 millions de batteries domestiques Powerwall de Tesla. » Selon le principe du power-to-gas, l'énergie (excédentaire) produite par exemple par les éoliennes peut être transformée en hydrogène vert ou en biométhane. Ces gaz verts peuvent ensuite être facilement stockés et transportés via le réseau de gaz. Un atout important qui peut nous aider à mettre en place un mix énergétique vert mieux à même de répondre au besoin croissant de stockage et de flexibilité, et ce, de manière économique.
 
« Cette technologie recèle un potentiel énorme. Plusieurs acteurs étudient la faisabilité d'un projet power-to-gas. » Cela permettrait dans un avenir proche de gérer l'offre et la demande d'énergie solaire et éolienne et – en théorie – d'approvisionner tous les Belges en électricité verte via le réseau de gaz.
 
 
Envie d'en savoir plus ?
Cliquez ici pour lire le dossier complet.