15.09.2020

Le LNG gagne du terrain dans le monde du transport 

Le LNG gagne du terrain dans le monde du transport, et la Flandre co-investit également
Si le CNG est la nouvelle essence, le LNG est le nouveau diesel. De plus en plus de transporteurs optent pour cette forme liquide de gaz. C'est pourquoi en collaboration avec Maes et le transporteur Van den Broeck, et avec l'appui du gouvernement flamand via le projet Benefic, la quinzième station-service LNG de notre pays a été réalisé.

Les véhicules qui ont besoin de plus de puissance, qui transportent des charges plus importantes ou qui parcourent de longues distances ont besoin d'un réservoir plus grand et d'un carburant leur permettant d'obtenir de l'énergie supplémentaire. Le LNG leur offre la meilleure solution. "Nous voyons de plus en plus d'entreprises de transport opter pour des camions LNG", déclare Philippe Desrumaux de Drive LNG, qui contribue à la construction du réseau de stations de ravitaillement en LNG et CNG. "Cela va de pair avec l'évolution du nombre de stations-service." 

Dans le cadre du projet Benefic (Brussels Netherlands Flanders Implementation of Clean power for transport), la quinzième station-service LNG en Belgique a récemment été ouverte près de l'autoroute A12 au milieu de la zone logistique Willebroek-Londerzeel. Benefic soutient le déploiement d'infrastructures pour les véhicules respectueux de l'environnement avec des fonds européens. Il s'agit de solutions zéro émission, de l’installation de points de recharge, de stations-service hydrogène, mais aussi LNG et CNG.  

Climat 
Transport Van den Broeck, spécialisé dans le transport réfrigéré et congelé, n'a plus besoin d'être convaincu du transport au LNG. "Cela nécessite un investissement, mais nous avons opté pour le LNG parce que ce carburant est beaucoup plus respectueux de l'environnement. C'est ce que le marché demande aujourd'hui", déclare Piet Horemans de Transport Van den Broeck. Lantmännen Unibake est l'un des principaux clients de l'entreprise. "Nous faisons partie de Lantmännen, qui est une coopérative de 27 000 agriculteurs suédois", explique Yves Claes, responsable de la chaîne d'approvisionnement. "Pour eux, tout ce qui concerne le climat est très important, car il a un impact direct sur leurs activités. De ce point de vue, nous recevons évidemment des objectifs de réduction de nos émissions : d'ici 2030, les émissions de CO2 de nos transports doivent être réduites de 70 %. Les camions au LNG de Van den Broeck y sont évidemment pour une grande part." 

Vous hésitez en tant qu’entreprise sur le meilleur choix ? 
Drive LNG fournit une assistance sur mesure. "Nous voyons avec les chargeurs et les transporteurs quels sont les flux de marchandises qui peuvent passer au LNG. Nous tenons toujours compte des coûts et de l'impact sur le climat et l'environnement et ce calcul semble toujours être exact", conclut Philippe Desrumaux. 

Vous souhaitez, en tant que commune ou entreprise, rendre votre flotte plus verte? Alors n’hésitez pas à contacter Didier Hendrickx.

CO2 vervuiling Nieuws Rijden op CNG