02.07.2021

Pour nos petits-enfants, nous voulons contribuer à une meilleure qualité de l’air.

Erna (69 ans) et Paul (70 ans) Goyvaerts étaient convaincus qu’à leur âge, adapter leur système de chauffage serait une « dépense idiote ». « Lorsque l’ancienne chaudière au mazout a connu un nouveau dysfonctionnement, il s’est rapidement avéré plus rentable d’installer une nouvelle chaudière à gaz à condensation plutôt que de commander des pièces de rechange pour l’ancienne. »

Depuis plus de quarante ans, Paul (70 ans) et Erna (69 ans) Goyvaerts vivent dans leur maison située dans la banlieue de Malines. « Nous sommes heureux ici et notre maison offre tout le confort dont nous avons besoin », déclare Paul. « J’étais convaincu que, compte tenu de notre âge, il ne serait pas judicieux de faire d’autres dépenses importantes dans la maison. Mais lorsque j’ai rappelé Jef, notre agent d’entretien régulier, il y a quelques mois, pour lui dire que la chaudière au mazout fonctionnait mal, il a suggéré que nous fassions tout de même installer une nouvelle chaudière. »

« Notre chaudière au mazout avait presque trente ans, il était donc logique que certains coûts doivent être engagés », poursuit Erna. « Mais Jef nous a fait savoir que cette fois, la facture s’élèverait de toute façon à plus de mille euros et qu’il ne pouvait pas garantir que nous n’aurions pas d’autres coûts imprévus les années suivantes. » Jef nous a rapidement convaincus d’opter pour une nouvelle chaudière à gaz à condensation », ajoute Paul. « Il a dit qu’il y avait une conduite de gaz dans notre rue, a calculé que cette nouvelle chaudière à gaz à condensation revenait moins chère qu’une nouvelle chaudière au mazout et que nous devrions payer moins pour chauffer notre maison. En quelques années, nous aurions rentabilisé l’investissement ! »

« Finalement, il n’y avait pas grand-chose à changer : les tuyaux et les radiateurs ont pu rester », dit Erna. « Nous avons cependant dû sortir le réservoir de mazout du jardin. Heureusement que Jef a pu s’en charger, parce que je ne voyais plus notre Paul avec ses problèmes de dos faire ça. C’est également une bonne chose pour les enfants et les petits-enfants que nous ayons fait cela, car nos émissions de CO2 sont maintenant beaucoup plus faibles et nous contribuons donc un peu à un air plus pur. Nous pourrions également faire installer des panneaux solaires sur notre toit, car le gaz est parfaitement compatible avec les énergies renouvelables, et cela nous permettra de réduire davantage notre facture énergétique. »

Voici pourquoi Paul et Erna ont opté pour le gaz

  • En optant pour le gaz, nous payons beaucoup moins de frais de combustible et d’entretien que si nous devions continuer à nous chauffer au mazout. L’achat et l’installation de notre chaudière à gaz à condensation s’amortissent deux fois plus vite qu’une nouvelle chaudière au mazout.
  • Pour nos enfants et petits-enfants, nous voulons faire notre part pour rendre le monde meilleur. Notre chaudière à gaz à condensation émet jusqu’à 25 % de CO2 en moins et moins de particules fines et de NOX. Nous contribuons ainsi à une meilleure qualité de l’air et à un meilleur environnement.
  • Le gaz apporte plus de confort dans nos vies. Nous n’avons plus à nous soucier de savoir si la chaudière au mazout doit être remplie ou non.
  •  En optant pour le gaz dès maintenant, nous pourrons passer au gaz vert en toute simplicité à l’avenir, sans avoir à modifier nos tuyaux ou notre installation.


Prêt à franchir le pas ? Êtes-vous, comme trois millions de Belges, convaincu des nombreux avantages du gaz ? Faites appel à un installateur Cerga dans votre région et passez rapidement du mazout au gaz.

Emission CO2 Se chauffer au gaz