11.03.2021

Les nouveaux véhicules de RESA carburent au CNG !

Chaque jour, des centaines de véhicules d’intervention RESA sillonnent les routes des différentes communes de la Province de Liège afin de procéder aux dépannages, raccordements et travaux inhérents aux missions de service public confiées à RESA. Dans le but de poursuivre ses efforts en termes d’efficacité énergétique et pour diminuer davantage son empreinte écologique, RESA a décidé de donner un coup d’accélérateur au verdissement de sa flotte de véhicules par l’acquisition de 40 camionnettes et 2 camions-nacelle propulsés au gaz naturel ainsi que de 15 véhicules électriques ;

« Nous sommes ici dans la première phase de verdurisation de notre flotte de véhicules. Il s’agit d’un investissement de plus de 800.000 euros (528.000 pour les véhicules équipés au gaz naturel et 306.000 euros pour les véhicules électriques). Notre objectif est d’augmenter le pourcentage de véhicules propres à l’avenir et de toujours avoir ce réflexe « vert » au moment de remplacer un véhicule », conclut Gil Simon, Directeur général de RESA.

Un investissement qui devrait permettre à RESA de réduire l’impact carbone de ses activités au quotidien. Les statistiques peuvent varier en fonction des modèles ou des moteurs mais, selon une récente étude de la CREG, l’on estime qu’un véhicule propulsé au CNG émet en moyenne 80 à 90 % de particules fines et d’oxydes d’azote (NOx) en moins qu’un modèle diesel ou essence norme Euro 6. Il émettrait par ailleurs 7 à 16 % moins de CO2 et serait 50% moins bruyant qu’un véhicule roulant au diesel ou à l’essence. Le CNG est en effet plus respectueux de l’environnement que les carburants fossiles classiques, à la fois parce qu’il émet moins de particules nocives et est donc plus respectueux de la qualité de l’air, mais aussi car il ne peut pas être à l’origine d’une pollution des sols ou de l’eau, comme cela pourrait être le cas avec de l’essence ou du diesel.

Enfin, le CNG est aussi avantageux économiquement. Pour les véhicules légers, le coût des carburants type essence ou diesel serait environ 70% plus élevé que le coût du CNG, compte tenu de la consommation moindre des véhicules CNG pour le même nombre de kilomètres parcourus et du prix inférieur à la pompe.