06.04.2021

ESSAI Skoda Octavia CNG : la façon de rouler propre ?

À côté des motorisations hybrides et électriques, il existe une solution énergétique qui permet de limiter facilement ses émissions : le Gaz Naturel Comprimé, ou CNG. Une alternative intéressante que propose la nouvelle Skoda Octavia.

De l’extérieur, rien ne permet de reconnaître une Skoda Octavia Combi G-Tec d’un modèle « lambda », si ce n’est son discret badge spécifique placé à l’arrière. Pourtant, cette voiture est très différente car elle roule au gaz naturel compressé (CNG). Pour ce faire, son moteur 1.5 TSI a été modifié pour fonctionner avec ce carburant plus « sec » que de l’essence. Pas moins de trois réservoirs de gaz d’une capacité totale de 17,7 kg ont été placés sous le coffre pour prendre le moins de place possible. Cependant, ils grignotent quelque peu sa capacité, qui passe de 640 à 495 litres. Appréciée pour son habitabilité généreuse, la tchèque ne sacrifie donc pas ses cotés pratiques qui en font la coqueluche de la clientèle fleet, loin de là.

Plus grand que jamais
Pour ce nouveau millésime, l’Octavia Combi a beaucoup évolué et a pris du galon en étant plus longue de 22 mm et plus large de 15 mm qu’auparavant. Elle a gagné en standing avec des lignes proches de la Superb, le haut de gamme Skoda. Et c’est à l’intérieur que l’amélioration de la qualité perçue est la plus marquante. Les plastiques durs et inesthétiques que l’on retrouvait dans l’ancienne version ont disparu, faisant place à des matériaux de qualité et à une présentation fluide et aérée. Sur la planche de bord, on retrouve deux écrans (l’un pour l’instrumentation et l’autre pour le système multimédia) extrêmement lisibles. Malheureusement, comme beaucoup de constructeurs actuellement, Volkswagen renonce de plus en plus aux boutons physiques au profit de commandes numériques. Et c’est là que le bât blesse car pour des opérations simples, il est nécessaire de quitter la route des yeux pour regarder l’écran. Dommage que la sécurité soit sacrifiée au profit d’une planche de bord épurée…

Sobriété étonnante
Commercialisée uniquement avec la boîte de vitesses robotisée à double embrayage DSG 7 rapports, l’Octavia G-Tec sera néanmoins bientôt disponible avec la transmission mécanique 6 vitesses également. À la station-service, ce break s’avère aussi facile à utiliser que les versions diesel ou essence. Ses deux orifices de remplissage (CNG et essence) se retrouvent sous la même trappe. Pour faire le plein de CNG, il convient de visser le pistolet à l’embout, ce qui ne présente aucune difficulté. Très silencieuse, la voiture roule de la même façon que la version essence. Avec 130 chevaux et 200 Nm de couple pour un poids total de 1.431 kg, les performances sont suffisantes à défaut d’être ébouriffantes. Mais là n’est pas le but de cette Octavia, qui fait preuve d’une sobriété étonnante. Avec les 17,7 kg de CNG, Skoda annonce une autonomie d’à peu près 500 km. Lors de notre essai, nous avons tourné autour des 450 mais sur un parcours mixte. Ajoutez à cela les 150 km que permettent de parcourir les 9 petits litres d’essence embarqués et vous obtenez une autonomie totale qui n’a rien à envier à celle d’un véhicule fonctionnant avec un carburant traditionnel.

Emissions limitées
Outre le prix de ce carburant, le gros avantage du CNG est qu’il limite les émissions de l’ordre 35 à 40%. C’est comme cela que l’Octavia n’émet que 95g CO2/km, ce qui est très peu pour un break de ce gabarit. Cependant, l’arrivée progressive du biogaz bouleverse totalement la donne. Présent dans environ 20% des stations en Belgique, il est fabriqué à base de déchets organiques, ce qui lui permet de limiter son empreinte carbonique dans sa quasi-totalité ! Dans ces conditions, cette version CNG devient encore plus intéressante et écologique !

Conclusion
Moins chère que sa version IV plug-in hybride, l’Octavia G-Tech est une alternative intéressante aux véhicules électrifiés. Dotée d’une autonomie plus importante qu’un modèle 100% électrique, elle est également plus efficace et économique sur de longs trajets qu’une hybride. Alors pourquoi hésiter !?

Lisez plus sur: GoCar ou AutoTrends

Rouler au CNG Emission CO2 Nouveautés